La qualité des données

Le responsable du traitement doit veiller à la bonne qualité des données à caractère personnel qu’il traite , ce qui implique que les données à caractère personnel doivent être précises. Par ailleurs, il ne peut s’agir que des données à caractère personnel pertinentes et nécessaires en l’occurrence, eu égard à la finalité indiquée.

Un commerçant peut par exemple demander le nom et l’adresse de ses clients pour leur envoyer une facture ou pour les informer de ses activités. En principe, il n’a cependant pas de raison de leur demander et de traiter leur date de naissance ou leur profession.

Une fois que les données à caractère personnel sont collectées, il convient également de tenir compte d’un délai de conservation limité des données.

 

Le responsable du traitement ne peut pas garder les données plus longtemps que la période nécessaire à la réalisation de la finalité du traitement concerné. Une fois la finalité réalisée, il doit donc effacer les données. La Loi vie privée ne détermine pas de délai de conservation, parce qu’il est impossible de prévoir le temps nécessaire à chaque type de traitement. Un certain nombre de lois spécifiques prévoient cependant un délai concret. La Loi caméras stipule par exemple que les images des caméras de surveillance ne peuvent en principe être conservées que durant 1 mois maximum.