Consultation publique - Rapport Big Data

À l'heure actuelle, nous produisons des montagnes de données. Ces données proviennent d'un peu partout : d'e-mails, d'informations que nous laissons sur les médias sociaux, d'applications mobiles, de photos et de vidéos numériques, de recherches dans Google, de capteurs, de transactions d'achats en ligne et hors ligne, de signaux GPS, de wearables, etc. L'apport par des technologies innovantes de nouvelles possibilités de retirer de la valeur de ce tsunami de données disponibles peut être désigné par l'appellation évasive de "big data".

Les applications de big data promettent de nombreux avantages potentiels - des contrôles plus ciblés dans la lutte contre la fraude, la cartographie plus précise des flux de personnes, des soins de santé sur mesure - mais impliquent bien entendu aussi des risques, en particulier au niveau de la vie privée du citoyen. 

La Commission vie privée a analysé les applications de big data et a compilé ses constatations dans un rapport technique. Ce rapport comporte deux parties.  La première partie aborde la question de savoir ce que recouvre exactement le big data. Une bonne compréhension du big data est en effet importante pour en évaluer les conséquences sur le plan de la protection de la vie privée.  Les applications de big data nécessitent une réglementation générale, solide et technologiquement neutre pour que lors de tout traitement, les personnes concernées soient suffisamment protégées et qu'un bon équilibre soit trouvé entre les opportunités et les droits et libertés de toutes les parties concernées. Des garanties suffisantes doivent être offertes, permettant un usage légitime et socialement responsable. Ce dernier aspect fait l'objet de la seconde partie qui contient une analyse de la législation et de la réglementation actuelles appliquées au big data.

Le rapport adopte une approche à la fois multidisciplinaire et pratique et formule 33 recommandations concrètes. Il peut servir de fil conducteur pour des projets de big data concrets.

Vu l'importance et le large champ d'application des projets de big data, la Commission vie privée souhaite soumettre son rapport Big Data aux entreprises, organisations et institutions qui investissent dans des projets de big data ou qui font usage de big data. Elle lance dès lors une consultation publique pour permettre aux acteurs concernés de faire part de leurs remarques et suggestions.

Cette consultation publique prendra fin le 11 avril 2017 à 12h00. Toutes les remarques sont les bienvenues par courrier (rue de la Presse 35 à 1000 Bruxelles) ou par e-mail à l'adresse commission@privacycommission.be.