Conférence internationale des commissaires à la protection des données et à la vie privée

A l’automne de chaque année, à l'invitation de l'une d'entre-elles, les autorités nationales, régionales et locales de protection des données se rencontrent dans le cadre de la Conférence internationale des commissaires à la protection des données et à la vie privée.

Outre les autorités européennes de protection des données et le Contrôleur européen de la protection des données qu'elle côtoie dans le cadre du Groupe 29, la Commission de la protection de la vie privée y rencontre des collègues du Canada, d'Amérique latine, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de Hong-Kong, du Japon et d'autres territoires d'Asie comme du continent africain.

Comme son nom l’indique mal, la Conférence internationale des commissaires à la protection des données et à la vie privée ne réunit toutefois pas uniquement les représentants des autorités de protection des données. Juristes, avocats, chercheurs, professeurs d’université, techniciens mais aussi acteurs du monde économique - telles des sociétés actives dans le domaine des médias, des télécommunications ou du marketing –- de l’industrie et de la société civile - associations de consommateurs, ONG - y participent également. Pour tous, la Conférence est l’occasion de s’informer, d’échanger sur le thème de la protection de la vie privée, de débattre de questions suscitant un intérêt commun ou d’identiques préoccupations ainsi de réfléchir aux enjeux pour l’avenir et d’envisager de possibles solutions et modalités de coopération. Outre les sessions publiques ouvertes à tous, des sessions à huis clos sont réservées aux autorités de protection des données. Au terme de ces sessions restreintes, des résolutions exprimant le point de vue de la "communauté des autorités de protection des données" sont adoptées sur des thèmes d’actualité. Ces résolutions sont rendues publiques.